Ce jeudi 8 mars, j’ai eu l’honneur de présenter mon rapport d’information, réalisé avec mon collègue Vincent Bru (MoDem), sur l’OMC et son articulation avec la politique commerciale de l’Union européenne. Ce dernier a été adopté par la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale.

Ce rapport est le résultat de six mois de travail. Six mois durant lesquels nous avons auditionné plus d’une quinzaine d’acteurs et de personnalités compétentes dans le domaine du commerce internationale. Nous avons ainsi eu le plaisir de rencontrer le directeur général de l’OMC, Roberto Azêvedo, des ONG et universitaires, des élus du Parlement européen et des fonctionnaires de la Commission européennes, etc.

Le sujet du rapport, passionnant, nous a démontré que l’OMC est à un moment charnière de son existence mais que cette organisation internationale est essentielle pour réguler le commerce international. Les récentes annonces du président des Etats-Unis, Donald Trump, nous conforte dans cette conclusion : nous avons besoin de l’OMC.

Notre rapport s’intéresse également à l’intérêt de l’Union européenne pour le bilatéralisme, aux avantages et inconvénients de ce dernier. Nous avons ainsi la certitude que bilatéralisme et multilatéralisme ne s’opposent pas mais se complètent.

Pour retrouver l’intégralité de mon rapport.

 

Partage